Les métiers complémentaires au métier d’expert-comptable

L’expert-comptable sait manier les chiffres, il devra être à l’affût de tout ce qui fait appel à ses compétences au sein de l’entreprise. Aujourd’hui, en plus de ses qualités de comptable, il joue un rôle de conseiller au sein des sociétés.
Malgré tout, le métier d’expert-comptable n’est pas une profession qui peut gérer la totalité d’une structure. Il devra faire appel à différents acteurs notamment aux commissaires aux comptes qui devront s’assurer de la sincérité et de la fidélité de la situation financière de l’entité, aux avocats fiscalistes pour l’application des règles de droit fiscale mais également aux comptables pour les épauler dans leur exercice.

Le commissaire aux comptes

Le commissaire aux comptes a pour mission de contrôler légalement tout ce qui est lié à la comptabilité d’une entreprise. Ils devront refléter parfaitement l’image de l’entreprise et être présentés aux actionnaires qui, par la suite, auront la possibilité de valider les comptes ou non.
L’expert-comptable est lié au commissaire aux comptes. En effet, le premier gère les comptes de l’entreprise et le second s’assure de la sincérité et de la fidélité de ces comptes par rapport à l’image de l’entreprise.

L’avocat fiscaliste

L’avocat fiscaliste est engagé afin d’agir dans le cas de problèmes juridiques fiscaux ayant lieu au sein d’une entreprise. Il devra apporter son soutien à l’entreprise qui fait appel à lui et devra appliquer au mieux chaque règle liée à la fiscalité et aux problèmes que l’entreprise rencontre.
Le chemin d’un avocat fiscaliste et celui d’un expert-comptable se croiseront forcément. En effet, l’expert-comptable ne connaît pas toutes les règles juridiques liées à son métier, il fera donc appel à un avocat fiscaliste pour traiter son dossier avec un maximum de rigueur si le besoin s’en fait ressentir.

Le comptable

Le comptable gère l’aspect financier d’une entreprise. En effet cela passe par la gestion des factures jusqu’au bilan comptable. Au travers de son métier, le comptable ne pourra pas avoir autant de responsabilité qu’un expert-comptable du fait de leur niveau d’étude qui diffère. (2 à 5 ans pour un comptable contre 8 pour un expert-comptable).
Contrairement à l’expert-comptable, son niveau de formation ne lui donnera pas accès à l’ordre des experts comptables. Un accès qui permet à l’entreprise en cas d’erreur de ne pas endosser toutes les charges liées.

L’assistant comptable

L’aide comptable, sous la responsabilité du comptable, l’assiste dans le cadre de ses missions de base : saisie, gestion des factures, tenue des livres d’achats et de ventes, et parfois même réalisation de fiches de paie.
L’assistant comptable est généralement sous la responsabilité directe du comptable mais peut aussi être rattaché au responsable responsable administratif et financier

 

Pages complémentaires :