L’expert comptable en Algérie

En Algérie, les Experts-Comptables ont une forte responsabilité : leurs missions sont semblables aux Experts Comptables Français (NDLR : découvrez d’autres informations sur l’expert comptable à l’étranger).
En résumé, la loi autorise les missions suivantes : l’organisation et la vérification des flux financiers, l’analyse et le contrôle de la comptabilité de l’entreprise à laquelle il a contracté. Il est aussi habilité à prodiguer des conseils aux sociétés en ce qui concerne le financement, l’économie et le social.

Comme en France, l’expert-comptable Algérien, est rémunéré par honoraires et non en fonction des résultats financiers obtenus. L’Institut qui enveloppe les professions pluridisciplinaires, appelé L’Ordre National des Experts Comptables Algériens regroupe l’ensemble des Experts Comptables. Cet organisme est régi par la loi n°10-01 du 29 juin 2010.

Certaines conditions sont nécessaires pour exercer la profession d’expert-comptable :

  • Être de nationalité algérienne
  • Jouir des droits civiques et politiques
  • Aucunes condamnations, crimes et délits ne doivent être commis
  • Etre agrée par le ministre chargé des finances
  • Prêter serment

En plus de ces caractéristiques, l’obtention de certains diplômes sont bien évidemment requis.
Pour valider la demande d’exercice de la profession, il faut posséder un diplôme algérien d’expertise comptable ou l’équivalent et effectuer stage de 2 ans.

Découvrir le métier d’expert-comptable dans d’autres pays :