L’expert comptable au Maroc

L’expert-comptable est un acteur polyvalent : il exerce des missions de commissaire aux comptes en contrôlant et en gérant les données financières de l’entreprise. En plus, celui-ci exerce des missions d’audit financier, contractuel etc… D’autres informations sur l’expert comptable à l’étranger sur notre page dédiée.

Pour résumer, l’expert-comptable a pour mission de :

  • Conseiller, grâce à ses connaissances de l’environnement économique, fiscales, juridiques et financiers : il a pour but de guider le chef d’entreprise dans ses prises de décisions. Ainsi, en situation de difficulté, le dirigeant peut obtenir une aide précieuse dans des domaines complexes, comme le droit des affaires, fiscal et social.
  • Analyser les performances de l’entreprise et instaurer un système budgétaire. Il assure une surveillance optimale de la comptabilité.

L’Ordre des Experts Comptables Marocain

L’Ordre des Experts Comptables au Maroc, est l’institution qui regroupe et encadre la profession d’expert-comptable au Maroc et elle régit par la loi n°15/89. L’Institut, contribue également à la formation pluridisciplinaire destiné aux membres de l’Ordre.

Les fondamentaux de l’Ordre des Experts Comptables (OEC) sont principalement :

  • Pérenniser les principes et valeurs moraux de la profession d’expert-comptable en surveillant le respect par ses membres et en instaurant des lois / règlements.
  • Edicter des règles légales pour l’accomplissement des missions professionnelles

Comment accéder à cette profession ?

Pour exercer la profession d’expert-comptable, il faut généralement être titulaire d’un diplôme d’expert-comptable. Ce diplôme, institué par le décret n°2.89.519 du 23 hija 1410 (16 juillet 1990), est remis aux candidats ayant validés certaines conditions :

  • Le candidat doit être diplômé du second cycle de l’enseignement supérieur et être admis au cycle d’expertise comptable.
  • Après cela, le candidat doit effectuer son stage de 3 ans en même temps que sa formation. Pour valider le stage, il faut que l’élève rends ses rapports semestriels auprès des jurys, qui les valideront à la fin de la troisième année.

Découvrir le métier d’expert-comptable dans d’autres pays :