Peut-on être commissaire aux comptes et expert-comptable ?

Il est difficile de discerner le commissaire aux comptes de l’expert-comptable, mais beaucoup se demandent si on peut devenir commissaire aux comptes et expert-comptable. D’ailleurs, d’autres réponses à sont disponibles sur notre FAQ expert comptable.

Tout d’abord, rappelons les principales missions d’un expert-comptable :

  • Accompagner les entreprises à la création (choix de statuts, avis de faisabilité).
  • Assister les entreprises à la reprise (mission d’audit dans la fiscalité, comptable et social).
  • Soutenir les entreprises à se développer (missions principales et accessoires).
  • Aider les entreprises pour la transmission (bilan de retraite, évaluation financière…).

L’expert-comptable n’est pas obligatoire au sein de l’entreprise, cependant il représente un réel atout en termes de recommandations stratégiques mais aussi pour pérenniser son activité.

Alors que le commissaire aux comptes effectue les missions suivantes :

  • La certification des comptes (cela concerne un intérêt général et non une mission pilotée par le droit privée, celui-ci a pour objectif de s’assurer qu’il n’y a aucune anomalie dans les comptes et que ceux-ci reste en concordance avec les informations fournies à l’assemblée générale).
  • La prévention (le commissaire aux comptes dialogue avec le dirigeant à propos des moyens de prévention et devoir d’alerte des entités contrôlées).
  • La déclaration d’un fait délictueux (celui-ci a pour obligation d’informer au procurer de la République).

L’obligation du commissaire aux comptes dépend du statut juridique, du chiffre d’affaires et de l’effectif.

Selon la loi, il est interdit d’être expert-comptable et d’exercer la profession de commissaire aux comptes en même temps mais ces deux professions sont complémentaires.

D’autres questions fréquentes :