Quelle est la différence entre un commissaire aux comptes et un expert-comptable ?

L’expert-comptable et le commissaire aux comptes sont souvent assimilés ou confondus et la question récurrente est quelle est véritablement la différence entre ces deux postes ? D’ailleurs, d’autres réponses à sont disponibles sur notre FAQ expert comptable.

Tout d’abord, l’expert-comptable a pour objectif de conseiller et assister l’entreprise dans ses bilans et ses déclarations fiscales en défendant les intérêts de cette dernière. Le fait d’avoir un expert-comptable dans son entreprise n’est pas obligatoire, il conseille seulement l’entreprise afin qu’il soit dans les normes comptables. Conjointement aux missions de bilan, il pourra recevoir des missions complémentaires du dirigeant avec qui il parlera de la gestion de l’entreprise et conseillera sur les opportunités de croissance et d’investissement.

Le commissaire aux comptes, lui, va veiller au bon fonctionnement de l’entité. Contrairement à l’expert-comptable, il a une mission légale (l’audit) et est obligatoire dans certaines formes de sociétés (SA et SCA).

Il aura pour objectif de défendre les intérêts des partenaires de l’entreprise (clients, fournisseurs, banques) et non de l’entreprise elle-même. En effet, il travaille pour l’intérêt général. Son activité, quant à elle, est beaucoup plus encadrée que celle de l’expert-comptable mais permet de certifier les comptes selon l’analyse qu’il réalise par rapport à l’état financier de l’entreprise.

Malgré ces différences notables, ces deux professions sont dirigées par des ordres propres et veillent à la qualité de l’administration de l’entreprise et à la minimisation des risques liés à l’activité. Mais avant tout, elles participent à la bonne gestion de l’entreprise et à sa pérennité.

D’autres questions fréquentes :