Quelle est la différence entre un comptable et un expert-comptable ?

Par le nom de la profession, on déduit clairement qu’il y a une différence de niveau entre comptable et expert-comptable. Mais qu’en est-il vraiment ? Quelles est la différence entre ces deux postes ? D’autres réponses à sont disponibles sur notre FAQ expert comptable.

La question est régulièrement posée et on peut lister 2 grandes différences entre ces métiers qui se ressemblent :

  • Les formations et compétences acquises : le comptable aura fait une formation basique qui va de Bac+2 à Bac+5 et pourra réaliser les opérations comptables d’une entreprises, en complément avec quelques déclarations fiscales. L’expert-comptable, lui, pourra assumer toutes les tâches du comptable grâce à son diplôme reconnu par l’Etat qu’il aura obtenu après ses 8 ans d’études. Il pourra, en plus de son travail de gestion, conseiller l’entreprise sur ses relations en termes fiscales, juridiques et sociales. On dit souvent que le comptable est à l’expert-comptable ce que l’infirmier est au médecin.
  • Le coût : en analysant les différences de savoir-faire et de formation entre ces deux professions, il est évident que le coût sera plus élevé pour un expert-comptable que pour un comptable basique. En plus, des prestations qui diffèrent qualitativement, l’expert-comptable bénéficie d’une assurance responsabilité civile qui va abriter le client en cas d’erreur du professionnel, ce que le comptable ne possède pas. Cela s’explique par le fait que l’expert-comptable est membre de l’Ordre des experts-comptables et que chacun d’eux profite d’une couverture de risque en cas d’erreur. La différence de coût est ainsi justifiée par les prestations proposées et dans la prise de risque qui est plus ou moins minime.

La différence se fait donc dans les services proposés, dans le coût mais aussi à travers le risque à prendre.
Beaucoup d’entreprises préfèrent minimiser les coûts et se contenter d’un comptable mais se rendent compte finalement bien trop tard que le coût lié aux erreurs du comptable auraient pu être évités grâce à la présence d’un véritable expert-comptable.

D’autres questions fréquentes :