Le bilan comptable d'entreprise et le compte de résultat

Le bilan comptable, souvent associé à une photographie de l’entreprise, permet de rendre compte de son patrimoine, de sa situation financière, de sa performance, de sa rentabilité et de son caractère solvable ou non. C’est une des missions de l’expert comptable. Il est indissociable du compte de résultat et des annexes, puisqu’ils sont composent les comptes annuels de l’activité, disponible et/ou présenté aux ayants droits (créanciers, fournisseurs, associés, fisc, etc.).

Chaque entreprise, quelle que soit sa taille, doit réaliser un bilan à la clôture de son exercice comptable. Les entreprises de petite taille l’utilisent surtout auprès des tiers comme des banques ou administrations, pour obtenir un financement et évaluer les impôts et taxes qu’elles devront reverser à l’État.
Les entreprises de plus grande envergure peuvent quant à elles rédiger plusieurs bilans par an pour avoir un compte rendu en temps réel de leur activité ou le présenter à leurs actionnaires et partenaires.
Le bilan officiel doit être contrôlé par un commissaire aux comptes aux moyens d’un audit comptable.

Le bilan est représenté sous forme de tableau. La partie « Actif » concerne les actifs immobilisés (immobilisations incorporelles, immobilisations corporelles et immobilisation financières), et les actifs circulants tels que les stocks, les créances clients, les créances d’État et les disponibilités de l’entreprise. On retrouve dans la seconde colonne « Passif » les capitaux propres (à savoir le capital social, les réserves et le résultat de l’exercice) et les dettes (emprunts, dettes fournisseurs, dettes fiscales et sociales et autres dettes).

Ce document comptable est généralement rendu avec un compte de résultat. Ce dernier synthétise toutes les dépenses (charges) et recettes (produits) enregistrée par une entreprise lors d’une période déterminée appelée exercice comptable. Il est composé de :

  • Charges d’exploitations : achat de marchandises, variation de stock, autres charges externes, impôts et taxes, charges de personnels, dotation aux amortissements et aux provisions,
  • Charges financières : intérêts d’emprunts, autres
  • Charges exceptionnelles : dons, amendes et pénalités,
  • Produits d’exploitation : ventes de marchandises, prestations de service
  • Produits financiers : intérêts perçus, escomptes obtenus
  • Produits exceptionnel : divers.

Grâce à ce document comptable, il est possible de déterminer le résultat de l’entreprise c’est-à-dire si elle est bénéficiaire (son résultat net est positif, elle a gagné en patrimoine) ou déficitaire (le résultat est négatif, elle a perdu en patrimoine). Ce résultat est par ailleurs inscrit au bilan dans la colonne « Passif ».
Comme le bilan, ce document est utile aux personnes internes à l’entreprise (dirigeant, personnel) ainsi qu’aux ayants droits pour observer et/ou vérifier les performances de l’activité.

Articles associés