Le métro Parisien

Au XIX siècle débute l’histoire de la création des métros de Paris. Le but était de pouvoir se déplacer dans la capitale métropolitaine, qui autrefois était restreinte en termes de déplacement. Ce n’est qu’après l’exposition universelle de 1900, que la construction des métros se mirent en place car l’Etat et la ville était en conflit sur ce projet. Ainsi, le 19 juillet 1900 marque un événement historique : la première ligne de métro est ouverte et entraîne la construction du réseau s’étendant sur 14 lignes (332 stations au total). La RATP (créée en 1948) élargit ces transports vers les banlieues .

Des métros automatisés apparaissent dans le paysage parisien : la ligne 14, entièrement automatisée ouvre en 1998 ainsi que la ligne 1 à la fin du XIXème siècle.

Les débuts

En 1845, les Parisiens rêvaient d’une ville avec un réseau de chemin de fer afin de transporter les marchandises. Emile Zola évoque en 1860 sa vision d’un chemin de fer souterrain et découpé en lignes reliées entres elles. A cette époque, il existait 6 gares connectées entres elles et ouvertes aux citoyens.

Le projet du réseau de transport mit du temps à se mettre en place face au conflit l’Etat et la Ville : la municipalité parisienne voulait favoriser le local , tandis que l’État vers le national. En effet, la ville était craintif à l’idée que ses citoyens quittent la ville pour prendre les grandes stations de trains.

C’est ainsi qu’au fil du temps plusieurs projets sont proposés par des visionnaires sans aboutissement : on retrouve des propositions de métro aquatique, des réseaux aériens et des métros souterrains. Certains des projets ont été refusés par peur de dégrader le décor parisien : c’est le cas pour le projet aérien. C’est pourquoi le projet souterrain suscita davantage d’intérêt. De nombreux facteurs ont influencé l’aboutissement du projet parisien : la pression des lobbies, la croissance démographique ainsi que l’Exposition universelle de 1900. Dans le cahier des charges, les plans de métro sont basés sur l’idée d’un réseau souterrain à traction électrique, interdisant tout trains normaux, par peur que les Parisiens partent de la capitale.

La construction du réseau

Initialement, les plans du réseau étaient construits de manière à avoir une ligne circulaire Etoile – Nation – Etoile.

La ligne 1 est la première à être construite comme son nom l’indique : elle passe par Porte de Vincennes jusqu’à Porte Maillot, elle ouvre donc à partir du 19 juillet 1900. Le décor est ingénieusement pensé par le célèbre architecte Hector Guimard, qui retranscrit le mouvement d’art nouveau. Cette ligne fut construire en seulement 2 ans et son inauguration fut un succès auprès des citoyens.

En 1910 eut lieu une nouvelle inauguration pour une seconde ligne. Cette fois ci, le transport passe entre Montmartre et Porte de Versailles.

On constate qu’en 1901, il y avait 55 millions de voyageurs et en 1913, plus de 460 millions : le réseau s’élargit pendant la Première Guerre mondiale. Les lignes 9, 10 et 11 ouvrent durant la période de l’entre-deux-guerres.

Poursuivre la lecture :